Carnet de voyage de Jean de avril 2015

Posted in: Bio, Carnets de voyage
Tags: , , ,

✗ Accompagner les paysans des hauts-plateaux de la région de Kon Tum vers l’agriculture bio

Il m’aura fallu 2 jours pour arriver ici, à Kon Tum. Vivement que l’aéroport de Pleiku soit rétabli…
Ceci étant, cela m’a permis de faire connaissance avec Bruno, l’agronome qui nous accompagne pour ce voyage qui va beaucoup être consacré à notre activité « bio ».
Le soir même, nous dînons avec Huynh qui continue de nous aider dans la mise en relation avec les paysans, les villages et leur « chef « . Notre programme des jours à venir est bouclé.
Il s’agit, après une première approche en février et mars, de présélectionner 2, 3 villages aux alentours de Kon Tum, des paysans et des terres, le tout pour produire nos premiers légumes secs bio.
Avec La Vie Claire, notre premier client et partenaire, nous avons sélectionné le riz, les cacahuètes, les haricots noirs vietnamiens et les bananes en chips.
Donc, je participe à ces premières rencontres les 4 premiers jours de mon voyage. Échanges, visites de terrains, prises d’échantillons pour les futures analyses… sous la houlette de Tyna, mon associée dans cette nouvelle activité, ce travail se poursuit les 7 jours à venir.

Les analyses étant faites, nous devons choisir nos paysans d’ici fin avril pour mettre en culture. Entre temps, avec Bruno, les plans de production seront élaborés. L’idée étant que D☰V☰NIR va accompagner les paysans dans ce développement très important de leur manière de produire : double sens !
Faire propre et augmenter les revenus de paysans très pauvres.
Bien sûr, durant ces 4 jours nous avons quelques rendez-vous complémentaires. Ils nous permettent d’ancrer notre activité auprès de quelques acteurs locaux stratégiques, mais aussi de visiter par exemple les ateliers d’Armel qui fait du bio frais et de rechercher des locaux de stockage et des lieux servant de bureau et d’habitation…
J’ai aussi partagé avec les familles aidées, notamment la famille de Pheoh. Plus le temps passe, plus les liens se tissent, et plus les larmes sont au rendez-vous lors des départs. C’est dur pour tous, mais la mémoire de ces beaux moments sur la vie de ces familles, tellement riches, surpassent la nostalgie.
J’ai particulièrement en tête, la discussion avec le fils de Phach, sa mère, en sa présence et avec son aide. Discussion pour tenter de le dissuader d’arrêter de boire et de se mettre au travail. Il est saoul pratiquement tous les jours. Je voudrais juste préciser qu’il a 16 ans. Il a accepté volontiers l’échange. On s’est bien compris. Je n’ai pas réussi à lui faire exprimer une position. Tristesse.
J’ai aussi en tête un moment avec 2, 3 femmes dans les rizières. Un travail de titan pour reconstituer régulièrement des digues qui, indéfiniment, s’affaissent ici ou là à la suite d’une pluie forte. Admiration.
La suite, ce sera Da Nang. Mais d’abord 7 heures de route pour 240 kilomètres. Je laisse calculer la moyenne et en imaginer les raisons (elles concernent l’état des routes et beaucoup la circulation…)

C’est un peu une deuxième partie de voyage du fait de la différence de finalité. J’étais plus dans le business et là, en dehors des quelques coups de fil ou mails business France, je suis clairement dans l’humanitaire.

A Da Nang, je suis concentré sur quelques personnes. 3 jours, c’est du rapide. Plusieurs échanges avec Hieu, la sœur de Phu qui a perdu son job et qui se questionne sur ces projets. On est orienté vers une création d’activité plutôt dans le tourisme, à travers du service ou pourquoi pas dans la restauration. Nous avons visité quelques lieux possibles, comme Hoi An. Je ne pense pas que nous retiendrons l’hypothèse d’une aide de D☰V☰NIR. A suivre…
Le compagnon de Hieu m’a invité à dîner dans son hôtel (il est chef cuisinier) : Un Crown Plazza de 800 chambres sur la mer, bien sûr. Un agrandissement prévu pour 1000 chambres. Hôtel plein à 90%… de touristes chinois !

Dîner buffet du plus grand genre, visite d’une petite chambre (somptueuse) et quelques pas dans des jardins dignes de Versailles !!
Bien sûr j’ai revu Phu. Toujours demandeuse pour un changement de métier mais devant tellement de difficultés financières, familiales… je ne suis pas sûr que nous arriverons à avancer.

Il ne faut pas que j’oublie également mon contact avec quelques singes ! Pas de demande particulière !!!! La rencontre était organisée en pleine jungle, sur la » Monkey Moutain » au-dessus de Da Nang, à quelques 1400 m d’altitude. Une vue inouïe sur la baie de Da Nang, la ville, le port à l’opposé de la baie. En fait Da Nang est construite sur une presqu’île qui se termine par les montagnes dont je viens de parler.
Échanges avec 2, 3 jeunes également dont Phuong (31 ans) qui voudrait bien changer de job. J’ai laissé mon mail, nous verrons.
Enfin, j’ai discuté avec Thuong, mon ancienne prof d’anglais. Après ces 3 ans à l’IUT de Lyon, elle vient tout juste de rentrer à Da Nang où vit sa famille. Nous restons en contact. Elle apprécie notre action. Elle est très serviable et a beaucoup de jugeote concrète.

A Saïgon, bien sûr échange avec Tam. Ces résultats sont bons, y compris en anglais où il progresse. Bien sûr, toujours beaucoup de proximité affectueuse. En fait, c’est un peu comme une adoption !
J’ai fait également le point avec Huy : ces résultats scolaires sont excellents. Il s’est humainement beaucoup stabilisé après tant de difficultés familiales.
Cela fait chaud au cœur de pouvoir offrir à ces deux garçons des conditions de vie et d’éducation propice à leur épanouissement.
J’ai également rencontré un couple de pédiatres dont le garçon a été élevé au foyer des étudiants de THIEN PHUC : ils forment un projet d’activité bio ou propre pour le minimum. Ils constatent dans leur cabinet ou à l’hôpital les conséquences d’une alimentation de mauvaise qualité… nous nous reverrons.
J’ai terminé mon passage à Saïgon par l’habituel dîner avec le Père Paul et les étudiants au foyer des étudiants de THIEN PHUC. Nous avons parlé bio !

Une bonne nuit de sommeil dans l’avion et de retour à Paris avec l’éternel écart de température…

… encore quelques photos pour vous laisser sur de beaux sourires.

Change this in Theme Options
Change this in Theme Options