L’EDUCATION DES JEUNES DE FAMILLES PAUVRES

LA MAISON D’ACCUEIL DE TRO THANH (« DEVENIR » EN FRANÇAIS !)

95 % des jeunes diplômés quittent la campagne pour les grandes villes et ne reviennent jamais. Pire, plus tard, croyant bien faire, ils envoient de l’argent qui rend un peu plus assistées les familles concernées. Cette maison d’accueil a l’ambition de contribuer à maintenir des jeunes sur leur territoire, ainsi qu’à conserver grâce à eux le patrimoine culturel de leurs ethnies d’origine.
Nous voulons proposer donc une nouvelle formule qui va beaucoup plus loin que la réponse au besoin d’hébergement. La mission de ce centre serait l’accueil, l’hébergement des enfants, les soins, et en outre, l’apprentissage d’une alimentation saine, de la cuisine équilibrée et de la production de légumes « propres », la sensibilisation aux métiers agricoles et agroalimentaires locaux.

Il accueillerait 30 adolescents de 12 à 18 ans (niveau 5 à 12 des écoles), animés par des éducateurs salariés et des bénévoles.

Il s’inscrirait en cohérence et en synergie avec les actions déjà engagées par D☰V☰NIR avec les paysans.

Retour sur 2017, grâce à de significatifs soutiens :
– Un achat de terrains a été réalisé et la construction de 3 maisons est en cours. 7 jeunes filles (en 2° ; 1° et terminal, 1 en université) sont déjà hébergées dans des conditions sommaires mais correctes dans une première maison terminée depuis octobre ;
– Un jardin « organic » a été créé. Il est tenu par les jeunes ;
– La reconnaissance et les autorisations administratives sont en cours.

Plan 2018 :
– Terminer les constructions dès le début d’année ;
– Recevoir quelques jeunes de plus (l’idée est de conserver un esprit de famille) ;
– Aider à la définition des projets d’étude et professionnel des jeunes ;
– Installer la pédagogie adaptée au projet ; finir d’installer les règles de vie ;
– Installer l’atelier de transformation sur le même terrain pour être aussi un lieu de formation aux métiers agro-alimentaires pour les jeunes.

LE SOUTIEN DES JEUNES EN FORMATION

Dès octobre 2013, D☰V☰NIR a commencé à aider des jeunes hauts potentiels vietnamiens, engagés, volontaires et motivés par un projet professionnel ambitieux : se construire et construire un meilleur avenir grâce à un projet professionnel réfléchi, source de développement pour eux-mêmes et pour leur région

Lors de nos séjours au Vietnam, nous rencontrons des jeunes pour parler de leur projet professionnel, nous les aidons à expliciter ce dernier et à mieux cerner leur potentiel personnel. Après cette étape d’approfondissement de leur potentiel, de leur envie, de leur projet, nous retenons des jeunes vietnamiens pour leur sérieux, leur implication, leur capacité et leur motivation. Au-delà de leur propre réussite, notre idée : qu’ils deviennent les ambassadeurs d’espérance pour la jeune génération. En 2015 nous avons accompagné une quinzaine de jeunes et en 2016 une vingtaine. Tuan, Huyen et Ly ont terminés leurs études.

Retour sur 2017 :
– Le soutien prévu pour 12 étudiants a été assurés ; 3 ont maintenant terminés leurs études ;
– Nous avons débuté une aide pour   4,5 nouveaux jeunes en secondaire à Kon Tum ;
– Et assuré l’accompagnement d’une dizaine de jeunes dans la définition de leurs projets comme indiqué plus haut.

Plan 2018 :
– Assurer les engagements pris auprès d’une douzaine d’étudiants et de scolaires mais se concentrer progressivement sur TRO THANH

UNE ACTION DE FORMATION AU VIETNAMIEN

L’été 2017 a vu s’organiser une action de formation en vietnamien auprès d’une trentaine de jeunes enfants (5-12 ans) d’un village près de Kon Tum. Il s’agissait de les aider à améliorer leur maîtrise de la langue sachant qu’ils utilisent uniquement le langage de leur ethnie. Ils sont encouragés dans ce sens par leur famille qui souhaitent maintenir leur propre culture. Cette mauvaise maîtrise du vietnamien crée une sérieuse difficulté pour les jeunes dès qu’ils entrent dans les écoles secondaires dont tout l’enseignement est en vietnamien. Cette formation a été organisée par l’équipe Devenir et assurée par de jeunes volontaires venues de Saïgon ou Hanoï pour quelques semaines.

Retour sur 2017 :
– 30  jeunes formés durant 8 semaines à mi-temps.

Plan 2018 :
– Renouveler cette action !

Toutes les dernières actualités des projets au Vietnam sur notre BLOG

Change this in Theme Options
Change this in Theme Options