Bienvenue sur le site du fonds de dotation Devenir !

Pris sur le vif à Kon Tum et début du projet Tro Thanh !

Chers amis,

Je suis ravi de vous adresser mon dernier blog que je termine à l’instant, étant sur le point de rentrer en France… que de choses à vous dire !!!

★★★

Quelques anecdotes de voyage… 

Kon Tum, nos jeunes

D’abord le voyage et cet avion qui finalement ne décollera que le lendemain du jour prévu ! Mais en fait, ce long moment a été riche de par les rencontres du genre « qui se ressemble s’assemble » dans ces moments de grande solidarité. Par exemple, un couple qui part pour accueillir sa petite fille d’un an qu’ils cherchaient à adopter depuis 10 ans, des professeurs qui donnent de leur temps pour former des professeurs de français ou un autre à la psychologie des hauts potentiels, des personnes engagées dans l’humanitaire, l’un qui a créé un orphelinat il y a 6 ans, une jeune qui part pour un mois s’occuper d’enfants, des hommes d’affaires passionnés par leurs activités au Vietnam.

L’arrivée à Saigon a été un peu compliquée avec des rendez-vous reportés ou annulés du fait du retard. Enfin bref, malgré cela, un contact très intéressant avec un professeur de marketing qui a lancé une activité de production d’huiles essentielles bio 2,3 ans plus tôt, et qui sollicite mon aide pour produire à partir de produits bio de Kon Tum des herbes sèches en boîtes. Un autre échange également, avec un couple dont l’épouse se lance dans le bio par la restauration et qui achètera des légumes Bio de Kon Tum. Bonnes nouvelles pour mes paysans de Kon Tum !!

J’ai ensuite fait un saut de 2 jours dans un coin absolument ravissant sur la côte, près de Nha Tran. Lieu très touristique. J’ai expérimenté un gîte en bordure de mer des plus rustique mais le poisson était excellent !! Vu le temps, j’ai vraiment apprécié la baignade du matin, dans une eau à 28°. J’ai pu ainsi beaucoup échangé (en français !) avec Anh, jeune femme de 30 ans formée comme agronome à Purpan à Toulouse. Elle est en train de monter un petit atelier, là aussi d’aliments bio séchés et de fabrication de sauces. On a aussi beaucoup travaillé sur les process de fabrication d’huile qu’elle veut réaliser ultérieurement. J’ai ainsi collecté de nombreuses informations intéressantes pour réaliser un projet similaire à Kon Tum. Nous pourrions ainsi créer de la valeur pour les paysans à très faible revenu.

Au passage, j’ai probablement trouvé une aide pour sortir le père d’Anh d’une addiction sévère à l’alcool. C’est très malheureusement le cas de nombreux hommes ici dans les villages pauvres. Quelle tristesse… Sentiment d’un avenir bouché, pauvreté, activité irrégulière dans les champs donc des périodes de désœuvrement mais aussi peu d’initiative. Au bout du chemin l’alcool avec les copains.

Je parle souvent de cette situation car c’est un vrai fléau ici.

Rentré à Kon Tum, j’ai retrouvé, avec plaisir, mon équipe et quelques personnes avec lesquelles je travaille régulièrement. Et d’emblée, un matin, j’ai plongé au milieu de 100 enfants de 4 à 10 ans dans un petit village où mon équipe avait décidé d’organiser un enseignement en vietnamien. Les enfants parlent leur dialecte en famille et très mal le vietnamien, c’est un gros handicap à l’école. Très bonne idée avec l’aide d’une dizaine de professeurs, jeunes volontaires vietnamiens qui ont répondus à l’appel. Je suis déjà retourné 3,4 fois dans ce village pour suivre cette activité. Un matin, seulement 7 enfants sur 100 ont participé car les parents avaient besoin d’eux dans les champs… il faut y croire. Mais globalement, action en voie de réussite. Une fin d’après-midi, l’équipe a organisé une grande fête avec des gâteaux d’anniversaire. Il semble que 95% des enfants n’aient jamais mangé de gâteau d’anniversaire. Cette soirée fut particulièrement animée et gaie. Quel plaisir de partager avec ces enfants mal fagotés le luxe d’un gâteau unique auquel il ne re-goûteront peut-être jamais !!!

La vidéo en parle mieux que moi :X

★★★

Tro Thanh, la maison du devenir 

J’ai aussi démarré mes premiers rendez-vous pour le projet de maison d’accueil des enfants dont je vous ai parlé dans mon dernier blog  » Tro Thanh House « . Ce sera mon gros chantier ce mois-ci pour tout caler, autorisations administratives, recrutement de l’équipe, devis divers, travail sur tout le processus d’accompagnement des jeunes (ce qui fera son plus et son originalité) et puis démarrer les travaux au plus vite ! Nous voudrions accueillir dès la rentrée de septembre quelques jeunes. Ce projet enthousiasme de nombreuses personnes car il permettrait bien au-delà de l’hébergement classique des orphelinats existants d’aider des jeunes dans la définition de leur projet d’orientation. C’est un problème difficile en France mais ici il n’est pas pris en compte du tout, surtout pour des enfants dont le seul horizon est la ferme et le village des parents.

A l’aide d’agronomes français en herbe, cette maison sera dotée d’un potager dans l’esprit « permaculture » qui sera entretenu par les jeunes. Ils seront ainsi également sensibilisés et formés à des approches agricoles propres. Ce sera une de nos fiertés dans un pays où un deuxième fléau est la pollution.

Je suis heureux de constater que les projets accompagnés poursuivre leur chemin au rythme de l’énergie de leur porteur et des saisons ! Une porcherie aidée est maintenant bien en place et la famille s’en occupe bien. Le poulailler de Tuyet aussi.

Le homestay aidé il y a maintenant 3 ans ne décolle toujours pas réellement. Cependant, il créé une dynamique intéressante chez cette famille qui en est propriétaire. Les différentes cultures sont très bien tenues, se diversifient et on a même débuté une culture du café en « bio ». Ce qui est aussi intéressant, c’est que cette maison est un lieu plaisant de rencontre de plusieurs familles locales et d’étrangers de passage. Ce sont ainsi des initiatives qui peuvent naître et contribuer au développement du village.

Je vous raconte par ces quelques mots une petite partie des activités. Peut-être celles qui me tiennent à cœur en ce moment. A travers toute cette action, c’est, comme chacun d’entre nous, à sa place, la joie des rencontres et d’une contribution à cette belle humanité en route, même au milieu de la pauvreté et des misères humaines.

Merci pour tous vos encouragements et soutiens que je porte avec moi dans ces voyages.

Amicalement,

Jean

Fermer le menu